( 25 février, 2018 )

41 – LOIR ET CHER

MONTOIRE SUR LE LOIR

La gare des deux rencontres (posté par Paul R)

En arrivant dans  la petite ville de Montoire, si vous demandez où elle se trouve, on commence par vous regarder de travers quand vous avez votre information si vous demandez s’il y a quelque choses à voir on vous répondra qu’il n’ y a pas grand chose, comme si on voulait oublier  ce qui s’y est passé en octobre 1940.  C’est bien ici que le 22 octobre 1940 la première rencontre entre Laval et Hitler eu lieu et deux jours plus tard le 24 octobre, celle entre Pétain  et Hitler. C’est ici aussi dans cette petite gare choisie à cause de sa proximité avec un tunnel , pouvant abriter  » Erika », le train de führer en cas d’attaque aérienne des alliés, que pour la première fois, le mot « collaboration », a été prononcé. La gare est maintenant désaffectée et à l’intérieur, on y a fait un musée rappelant que ce petit village, avait les yeux du monde entier tournés vers lui durant ces deux jours. Les rails n’y sont plus mais une certaine émotion se dégage de ce lieu hautement historique. Si vous passez par là, Montoire mérite le détours.

p1100625.jpg

Carte indiquant la gare de Montoire

garedemontoireen1940.jpg

Gare de Montoire  en 1940 (affiche en façade de la gare)

dscn5706.jpg

Gare de Montoire Aujourd’hui

rencontredemontoire.jpg

Déploiement de SS lors des rencontres de Montoire (affiche en façade de la gare)

rencontreaveclaval.jpg

22 Octobre 1940 arrivée de Laval à Montoire(affiche en façade de la gare)

rencontreavecptain.jpg

24 octobre 1940 La fameuse poignée de main entre Pétain Hitler (affiche en façade de la gare)

 

TRÔO

 Trôo c’est Trop !

Lorsqu’on m’a dit, nous allons visiter Trou, je me suis demandé ce que cela pouvait bien cacher.  Eh bien, je n’ai pas été déçu de la visite. Tout d’abord, j’ai appris que l’on ne disait pas « trou » mais  » tro »et nous avions devant nous un joli petit village étagé sur la falaise. En fait, il y ‘a trois villages celui du bas, au bord du Loir, renferme le gros des commerces, l’ administration municipale et une petite grotte pétrifiante ( derrière le syndicat d’initiative). le long de la falaise , le deuxième village, est formé de petites ruelles, taillées dans la pierre, qui sont bordées d’habitations troglodytiques et sur le haut, se trouvent la collégiale qui date du 11ème siècle , les ruines du château qui lui sont contemporaines et une maladrerie du 12ème siècle. Ce petit village, possède un curieux petit monument, le puits qui parle, c’est un puits construit de telle façon que lorsqu’on parle, même si on chuchote dans son ouverture il vous restitue presque mot à mot les paroles qui ont été prononcées. Trôo, c’est vraiment trop……

site du village:troo.fr

troo.jpg

 Trô mais pas trou (pancarte à l’entrée du village)

grotteptrifiante.jpg

 Lumière bleue dans la grotte pétrifiante

dscn5668.jpg

Stèle en voie de pétrification

dscn5697.jpg

 Le puits qui parle

dscn5699.jpg

Schéma de construction du puits

Pas de commentaires à “ 41 – LOIR ET CHER ” »

Fil RSS des commentaires de cet article.

Laisser un commentaire

|